Les Mercredis du Patrimoine

Nouveau rendez-vous

Il s’agit d’un cycle de six conférences consacré à « L’église Saint-Jean-Baptiste de Château-Gontier : les coulisses d’une restauration exceptionnelle à la découverte des savoir-faire du patrimoine », un mercredi par mois, de janvier à juin 2016.

Première conférence mercredi 27 janvier 2016 à 18h30 à l’église Saint-Jean-Baptiste :

« L’église et prieuré de Saint-Jean-Baptiste de Château-Gontier – de la fondation à la restauration » animée par Bénédicte Fillion-Braguet, docteur en histoire de l’Art

Eglise paroissiale et siège d’un prieuré dépendant de l’abbaye de Saint-Aubin d’Angers, Saint-Jean-Baptiste est l’une des plus anciennes fondations de la ville de Château-Gontier. Attestée par les textes dès la fin du XIe siècle, elle illustre parfaitement le premier art roman entre Maine et Anjou au même titre que la nef de Notre-Dame d’Evron. Toutefois, elle se distingue de cette dernière par une grande homogénéité puisque Saint-Jean-Baptiste a conservé la totalité de son plan roman. L’église parée de peintures murales médiévales a toutefois dû faire face à bien des avaries : travaux à l’économie, foudre, incendie, bombardement, rien ne lui a été épargné.

photo affiche

 

 

Historienne de l’art, Bénédicte Fillion-Braguet est l’auteur d’une thèse sur la formation de l’art gothique de l’ouest, au milieu du XIIe siècle, autour des chantiers des cathédrales d’Angers et de Poitiers. Chercheur associé au Centre d’études Supérieures des Civilisations Médiévales – Université de Poitiers (UMR 7302 – le monument médiéval et son décor), elle poursuit son travail de recherche sur l’étude de la voûte angevine et de la sculpture dans l’ouest de la France aux XIIe et XIIIe siècles. Elle est l’auteur de plusieurs articles sur les différentes formes de l’art gothique dans le domaine des Plantagenêt. Parallèlement, depuis 20 ans, elle travaille comme chargée d’études dans le cabinet d’un architecte en Chef des Monuments Historiques ce qui lui a permis d’approcher au plus près le monument médiéval. C’est précisément dans ce cadre professionnel, pour le cabinet d’architecture ARCHI TRAV, qu’elle a été amenée à étudier l’église Saint-Jean-Baptiste de Château-Gontier.

Mercredi-27-janvier

 

Historienne de l’art, Bénédicte Fillion-Braguet est l’auteur d’une thèse sur la formation de l’art gothique de l’ouest, au milieu du XIIe siècle, autour des chantiers des cathédrales d’Angers et de Poitiers. Chercheur associé au Centre d’études Supérieures des Civilisations Médiévales – Université de Poitiers (UMR 7302 – le monument médiéval et son décor), elle poursuit son travail de recherche sur l’étude de la voûte angevine et de la sculpture dans l’ouest de la France aux XIIe et XIIIe siècles. Elle est l’auteur de plusieurs articles sur les différentes formes de l’art gothique dans le domaine des Plantagenêt. Parallèlement, depuis 20 ans, elle travaille comme chargée d’études dans le cabinet d’un architecte en Chef des Monuments Historiques ce qui lui a permis d’approcher au plus près le monument médiéval. C’est précisément dans ce cadre professionnel, pour le cabinet d’architecture ARCHI TRAV, qu’elle a été amenée à étudier l’église Saint-Jean-Baptiste de Château-Gontier.

 

 

 

Partagez cette information :